Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 23:25

Il y a bien longtemps, un paysan avait entendu parler d'un grand maître qui enseignait la méditation. On disait qu'il permettait à ses disciples de connaître l'Amour Divin.

Impatient de vivre cette expérience, il entreprit le voyage. Lorsqu'il fut reçu par le maître en question, ce dernier lui demanda ce qu'il cherchait.

- Je veux apprendre à méditer, répondit le paysan ! C'est quoi la méditation ? On raconte que c'est comme ça qu'on peut rencontrer Dieu !

Malgré le manque de culture religieuse de ce pauvre paysan, le maître décela néanmoins une soif intense de connaissance. Ainsi, le paysan participa à la vie spirituelle des disciples comprenant méditation, prières, chants et enseignements théoriques.

Pourtant, cet enseignement qui donnait force et lumière aux autres disciples, provoquait chez le paysan fatigue, manque d'enthousiasme et ennuie. Alors, le maître le convoqua et lui demanda ce qu'il lui arrivait.

- Je ne comprends rien à ce que je fais, lui avoua-t'il ! Que ce soit les écritures sacrées, les chants ou la méditation, je ne vois pas où ça me mène ! Et je me lève aussi tôt et me couche aussi tard que lorsque j'exerçais mon travail de paysan ! 

- Je vois, dit le maître ! Qu'est-ce que tu aimes le plus ?

A cette question, le visage du paysan s'illumina tel un soleil d'été. Emu, il répondit presqu'en bégayant :

- Mon buffle ! C'est une bête magnifique ! Si vous pouviez le voir avec sa toison noire, ses cornes magnifique et son regard vif ! Je l'aime plus que tout au monde !

- Bien, interrompit le maître, je te suggère d'aller me le chercher que je vois ce joyau par moi-même !

Le paysan, heureux de cette demande partit en trombe pour aller chercher son buffle tandis que le maître fit vider une maison. Au retour du paysan, il l'enferma avec son buffle. Il leur donna juste un peu d'eau et de nourriture et des consignes au paysan pour qu'il s'occupe de son buffle et ne le quitte pas des yeux.

Ainsi, les jours passèrent les uns après les autres et quotidiennement le maître allait s'enquérir si le paysan allait bien. Et à chaque fois le paysan répondait qu'il était heureux et qu'il aimait de plus en plus son merveilleux buffle.

Et puis un beau jour, alors que le maître frappait à la porte, un mugissement puissant retentit de l'intérieur de la maison. Quand il ouvrit la porte, il vit notre paysan à quatre pattes, le cou en avant, la bouche pleine d'écume et qui grattait le sol. Seul le buffle semblait perturbé par le comportement de son maître.

Devant l'étonnement des disciples, le maître leur expliqua que ce pauvre paysan, à force de se concentrer sur son buffle, de ne penser qu'à lui tant il l'aimait, est devenu lui-même le buffle. C'est ça le pouvoir de la méditation !

- Maintenant, dit-il au paysan, médite sur l'amour que tu as pour ton buffle et tu deviendras cet amour et non son objet ! Médite sur Dieu et tu deviendras Un avec Dieu !

Repost 0
Published by Thierry - dans Amour
commenter cet article
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 01:24

Tandis que Nasreddine gardait ses moutons dans un champs, un étranger de passage l'interpella :

- Eh ! L'ami, vous avez un troupeau magnifique ! Pouvez-vous me dire quelle quantité de fourrage il leur faut quotidiennement pour apaiser leur faim ?

- Voyons ! Ça dépend ! Les blancs ou les noirs ? Pour les blancs, en tout cas, trois ou quatre livres d'herbes, répondit Nasreddine !

- Et les noirs, alors ?

- La même quantité, oui, comme les blancs !

- Et en ce qui concerne la laine, combien de kilos produisent-ils chaque année, continua l'étranger ?

- Eh bien, ça dépend ! Les blancs ou les noirs ? En ce qui concerne les blancs, cent kilos !

- Et combien pour les noirs, insista l'étranger ?

La même quantité, oui, comme les blancs, affirma Nasreddine !

- Mais, dites-moi, pourquoi séparez-vous vos moutons blancs de vos moutons noirs pour me répondre puisqu'ils ont les mêmes caractéritiques, interrogea l'étranger ?

- Eh bien, c'est évident ! Les blancs sont les miens !

- Ah, je vois ! Et qui est le propriétaire des noirs, demanda l'étranger ?

- Ils sont à moi aussi, répondit Nasreddine !

 

Pour les sages, l'Amour est le tout dans l'un. Seul notre mental perçoit la division en chaque chose. Si on veut trouver la paix en nous, il faut casser la balance du jugement.

Repost 0
Published by Thierry - dans Amour
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'un conteur : Thierry Morfin
  • Le blog d'un conteur : Thierry Morfin
  • : Joha, le héros de ces gags, est le personnage comique le plus populaire de tout l'Orient. Il est généralement connu sous le nom de Narsreddine Hodja. En effet, ce personnage atypique du monde musulman fait surgir la vérité par l'absurde.
  • Contact

Nuage de mots

Contes Joha ISLAM Nasreddine Contes soufis Joha  bande dessinée Coach Contes arabes Soufisme Hodja  Konia Thérapie par les contes Contes Nasreddine Effendi Coran Rumi Humour Maroc Kaaba Egypte Nasreddine hodja 

Recherche

Catégories